Coupe de France : Forbach entre fierté et regrets

Les footballeurs de l’US Forbach sortent la tête haute de la Coupe de France. Eliminés sur le plus petits des écarts (0-1) contre les pros de l’AS Nancy Lorraine, les Mosellans ont fait mieux que résister et ont dominé les débats, notamment en première période. Ils ont cédé une seule fois, encaissant un but dans les premières secondes de jeu.

PROGRAMME DE LA SEMAINE

**Mardi 07 novembre**
FUTSAL DH – AUBOUE 21h

**Mercredi 08 novembre**
U18 – SARREGUEMINES 2 20h

** Jeudi 9 novembre**
Formation arbitrage district à Forbach Journée 1
** Vendredi 10 novembre**
Formation arbitrage district à Forbach Journée 2

**Samedi 11 novembre**
Coupe de France 7e tour
USF – ASNL 17h
Rdv des éducateurs à 13h au stade
Rdv de 10 U16 Feminines ramasseurs de balle à 15h30 
Rdv de 11 joueurs U8 et 11 joueurs U9 à 15h30 pour l’entrée des joueurs

Exterieur
Plateau U6-U7 3 équipes au Creutzberg 10h
Plateau U6-U7 3 équipes à Oeting 10h
Plateau U8-U9 3 équipes au creutzberg 14h
Plateau U8-U9 3 équipes à Etzling 14h
Plateau U13 FEM à Boulay 10h
Challenge U11 2e tour
2 équipes U11 à Stiring 10h

**Dimanche 12 novembre**
Exterieur
Coupe reserve U15
Longeville 2 – U14 9h
Coupe de lorraine
Neunkirch – U19 14h30

Match reportés en raison du match de coupe de france
U13 DHR – HOCHWALD
BLENOD – U13 DH
FAR – U16 Fem
Coupe de lorraine
Petite Rosselle – U15
Petite Rosselle – U17
Coupe reserves
U18-Faulquemont 2

Bonne semaine

RESULTATS DE LA SEMAINE

**Mercredi 01 novembre**
AMANVILLERS 3-2 REGIONAL 1
REDING 2-2 U18

**Samedi 04 novembre**
Domicile
Amical
U13 DH 4-2 AMNEVILLE
Championnat
U16 16-0 FAULQUEMONT 2
U18 9-0 FOLSCHVILLER
Amical
U17 3-0 NEUNKIRCH

Exterieur
Amical
ST AVOLD 3-1 U13 DHR
Championnat
THIONVILLE 2-4 REGIONAL 1

**Dimanche 05 novembre**
Domicile
Championnat
REGIONAL 2 6-2 VILLERUPT

Exterieur
Championnat
HOCHWALD 6-0 U14
SARREGUEMINES 2-1 U19 DH

Bonne semaine

Coupe de France : contre Nancy, l’US Forbach a déjà réalisé un exploit

Samedi, à 17 h, l’US Forbach accueille l’AS Nancy Lorraine pour le 7e tour de la Coupe de France de football. Il y a un monde d’écart en les deux équipes. Quatre niveaux de différence exactement, entre les pros nancéiens qui évoluent en Ligue 2, et les amateurs forbachois du championnat de Régional 1.

Des pros trop confiants au Schlossberg

Un match qui fleure bon le souvenir. Il y a presque un quart de siècle, c’était l’affiche des 32e finale de la Coupe de France. Et Forbach l’avait emporté, 1-0 ! Certes, l’écart était moindre entre l’USF (D4) et Nancy (D2). Mais cela reste un exploit retentissant.

Ce 6 mars 1993, il y a 4 000 spectateurs au Schlossberg. Beaucoup sont venus tôt au stade. Pas les Nancéiens. «  On avait l’impression qu’il prenait le match à la légère. Ils sont arrivés tard, se sont échauffés très rapidement. Nous, on était prêts, on sentait qu’on était capables de faire quelque chose  », se souvient Patrick Hesse, l’entraîneur forbachois de l’époque.

Un but sur penalty de Jean-Marc Scattareggia

Le pressentiment de Patrick Hesse se confirme vite. «  Le match s’est déroulé comme on l’avait prévu. On s’était préparés à résister. Et on a réussi à marquer  », rappelle Denis Sacksteder, le capitaine de l’USF. Dix minutes avant la pause, l’attaquant Arnaud Casanova s’écroule dans la surface, plus ou moins accroché, selon les avis, par le gardien de l’ASNL. Penalty ! «  Coco Cantaro avait le ballon dans les mains pour le tirer. Je le lui ai pris. D’habitude, je ne faisais pas ça mais là, je le sentais bien. Il m’a juste dit : « Gare à toi si tu le loupes ». J’avais intérêt à marquer  », sourit encore Jean-Marc Scattareggia. Le jeune milieu de terrain, originaire de Sarreguemines et formé au RC Strasbourg, ne tremble pas.

Juan Dos Santos imbattable

Les Forbachois préservent ce but d’avance jusqu’à la fin de la rencontre. Sur le terrain, ils sont héroïques, portés par une belle ambiance dans le stade du Schlossberg. Dans les gradins, il y a un supporter inconditionnel de l’USF, Pascal Kirchstetter, aujourd’hui président du club. «  Nancy était dans le haut du classement de D2. Olivier Rouyer était l’entraîneur, Tony Vairelles jouait en attaque.  » Et Mustapha Hadji au milieu de terrain. «  Mais ce soir-là, Juan Dos Santos a fait un match énorme dans les buts  », rajoute Pascal Kirchstetter.

« On était une bande de copains »

Même les poteaux sont forbachois, et évitent l’égalisation nancéienne. «  On aurait pu jouer une heure de plus, il ne pouvait rien nous arriver  », résume Jean-Marc Scattareggia. L’USF bat les pros de l’ASNL. «  C’était un exploit retentissant, le premier gros coup que l’on réalisait en Coupe de France. Je me souviens du tour d’honneur à la fin du match, de la fête qui a suivi. On était une bande de copains, l’équipe était composée de joueurs locaux, les meilleurs du Bassin houiller  », explique Denis Sacksteder.

L’épopée forbachoise prendra fin à la fin de mois de mars 1993, en 16e de finale, contre Mulhouse (D2), avec une défaite 3-0. «  Eux ont bien préparé le match. On n’a rien pu faire, il n’y avait pas photo  », conclut Patrick Hesse.

Les billets pour le match de samedi

Les billets pour le match du 7e tour de la Coupe de France Forbach-Nancy de samedi (17 h au stade du Schlossberg) seront en vente à partir de mercredi.
• Pré-vente mercredi, jeudi et vendredi de 9 h à 11 h 30 et de 13 h à 16 h (vendredi uniquement le matin) à la galerie marchande du Cora, à la brasserie Le B (anciennement buffet de la gare) et au bar L’Anti Stress au Creutzberg.
• Pré-vente également de mercredi à vendredi au club-house du stade du Schlossberg, de 17 h à 19 h 30.
• Tarifs : 12 € en tribune (environ 800 places disponibles), 7 € en pourtour. Les billets restants seront en vente le jour du match.

Pascal MITTELBERGER. Républicain Lorrain

Fc Thionville – Us Forbach

un déplacement délicat
Après une défaite à Amanviller, L’Us Forbach se rend ce samedi à Thionville (20 h), où il faudra prendre le match par le bon bout. Cet leader du championnat avec Saint Avold. Alexandre Luthardt et ses partenaires auront donc à cœur d’effacer cette déconvenue.

Résumé FORBACH – ÉPINAL

La rencontre des extrêmes de cette journée est revenue à Forbach. De bon augure pour la suite…
Les minutes initiales étaient déjà à l’avantage des Forbachois face à une formation vosgienne attentiste. Trop, car sur un centre de Benachour, Di Maria ouvrait son compteur d’une frappe à ras de terre (1-0, 6e ). L’équipe de Bigoni, sans réaction, concédait un second but. Sur le slalom de Ba, son tir croisé ne laissait aucune chance à Thiriet (2-0, 17e ).
Sans doute sermonnés aux vestiaires, les Spinaliens étaient décidés à réagir. Il fallait donc toute l’autorité de Coulibaly et de sa défense pour endiguer les velléités adverses. Heureusement pour les Mosellans que l’attaque vosgienne manquait de précision. Face à la domination des Vosgiens, Forbach n’avait plus le beau rôle mais Grebil restait vigilant dans son but. Benachour, quant à lui, en faussant compagnie à Depinoy, manquait le break (72e ). Cependant, il ne pourra rien faire sur le penalty inscrit par Trichard (2-1, 78e ). Dejelloul libérait définitivement ses partenaires au terme d‘une action personnelle ponctuée d’une frappe limpide (3-1, 82e ). Décidément, les formations est-mosellane ne réussissent guère aux Vosgiens.

Stade du Schlossberg. Arbitre : M. Moreira. Buts pour Forbach : Di Maria (6e ), Ba (17e ), Djelloul (82e ) ; pour Épinal : Trichard (78e s.p.).
FORBACH : Grebil, Platz, Jacinto, Coulibaly, Adrian, Gulluni, Eraydin, Oubrich, Di Maria, Benachour, Ba (cap., Djelloul, 43e ). Entraîneur : Alexandre Luthardt.
ÉPINAL (2) : Thiriet, Camara, Tisserand (Oyono, 40e ), Depinoy, Niang, Labdi, Trichard (cap.), Aydi, Rougeot (Delaby, 57e ), Lekane Nkeunang, Loumouamou Ngobouma.

USF – EPINAL 3-1

FORBACH – ÉPINAL (2) : 3-1 (2-0)La rencontre des extrêmes de cette journée est revenue à Forbach. De bon augure pour la suite…Les minutes initiales étaient déjà à l’avantage des Forbachois face à une formation vosgienne attentiste. Trop, car sur un centre de Benachour, Di Maria ouvrait son compteur d’une frappe à ras de terre (1-0, 6e ). L’équipe de Bigoni, sans réaction, concédait un second but. Sur le slalom de Ba, son tir croisé ne laissait aucune chance à Thiriet (2-0, 17e ).Sans doute sermonnés aux vestiaires, les Spinaliens étaient décidés à réagir. Il fallait donc toute l’autorité de Coulibaly et de sa défense pour endiguer les velléités adverses. Heureusement pour les Mosellans que l’attaque vosgienne manquait de précision. Face à la domination des Vosgiens, Forbach n’avait plus le beau rôle mais Grebil restait vigilant dans son but. Benachour, quant à lui, en faussant compagnie à Depinoy, manquait le break (72e ). Cependant, il ne pourra rien faire sur le penalty inscrit par Trichard (2-1, 78e ). Dejelloul libérait définitivement ses partenaires au terme d‘une action personnelle ponctuée d’une frappe limpide (3-1, 82e ). Décidément, les formations est-mosellane ne réussissent guère aux Vosgiens.Stade du Schlossberg. Arbitre : M. Moreira. Buts pour Forbach : Di Maria (6e ), Ba (17e ), Djelloul (82e ) ; pour Épinal : Trichard (78e s.p.).FORBACH : Grebil, Platz, Jacinto, Coulibaly, Adrian, Gulluni, Eraydin, Oubrich, Di Maria, Benachour, Ba (cap., Djelloul, 43e ). Entraîneur : Alexandre Luthardt.ÉPINAL (2) : Thiriet, Camara, Tisserand (Oyono, 40e ), Depinoy, Niang, Labdi, Trichard (cap.), Aydi, Rougeot (Delaby, 57e ), Lekane Nkeunang, Loumouamou Ngobouma.

Publié par US Forbach Football sur dimanche 29 octobre 2017

Stage Forby – Us Forbach

Une semaine fun et foot au stade du Schlossberg
Soixante jeunes footballeurs passent leur deuxième semaine de vacances au stade du Schlossberg, où l’US Forbach y organise son premier stage « Forby ». Au programme, ballon rond, ateliers éducatifs et amusement.
Par ces températures très fraiches, soixante enfants âgés de 8 à 13 ans ont trouvé un très bon moyen de se réchauffer. Toute cette semaine, ils tapent le ballon sur la pelouse synthétique du stade Gilbert-Filler, au Schlossberg. Hier matin, entre les rayons de soleil et l’ombre des arbres, ils ont enchaîné les exercices, sur différents ateliers. « Le matin, on fait des entraînements ; l’après-midi, des tournois et des défis. A midi, les enfants mangent au club-house, un traiteur s’occupe du repas. Et de 13 h à 14 h, on a mis en place des ateliers éducatifs », détaille Karim Chakhite.

• Convivial et ludique
Le directeur technique des jeunes de l’US Forbach Football est à l’origine du premier stage « Forby », organisé pendant cette deuxième semaine des vacances de la Toussaint. « 95 % des filles et des garçons qui y participent sont licenciés au club. Mais c’est aussi ouvert aux enfants extérieurs à l’USF. Nous leur proposons des vacances sportives, éducatives et « fun ». C’est convivial et ludique, on travaille et on s’amuse », résume Karim Chakhite.

Pour encadrer tous ces jeunes footballeurs, il y a du monde sur le terrain : Maxime Mattu, Sekou Coulibaly, Ismaël Aït Mezziani, Michaël Hoffmann, Toto Amico, Séni Babaya, Deniz Eraydin, Laurie Paczesny, Thomas Fernandez et Killian Gulluni animent les différents moments de la journée. Sans oublier Forby, la mascotte du club.

• Footballeurs et citoyens
Les quatre derniers cités, actuellement en service civique à l’US Forbach, sont chargés, plus particulièrement, des ateliers éducatifs. « Cela rentre dans le cadre du programme éducatif de la fédération française de football. Il s’agit de faire la promotion d’actions citoyennes auprès des footballeurs », explique Karim Chakhite. Au programme, de 13 h à 14 h, pour tous les participants : des quiz pour tester leur culture en ballon rond, une sensibilisation à la santé et à l’hygiène, et un temps consacré à l’arbitrage.

Jeudi, les jeunes footballeurs s’éloigneront un peu du Schlossberg. Direction le Wiesberg le matin, pour du futsal au Cosec et au gymnase de l’école Louis-Houpert, avant un repas dans un fast-food de la zone commercial, et une activité surprise l’après-midi. Cette semaine de stage fait écho au projet éducatif mis en place par le responsable technique des jeunes de l’US Forbach. « Le but est de former de futurs citoyens, acteurs de leur évolution, par la pratique du foot », conclut Karim Chakhite.